Cette section vous montre le contexte dans lequel ce projet de recherche va s'orienter, mais aussi l'objectif général et les objectifs spécifiques inhérents au contexte initial.

Recherche : TBI à l'école: quels usages, quels impacts?

Contexte

Le tableau blanc interactif, aussi appelé TBI, est un tableau sur lequel on projette le contenu d’un ordinateur, que l’on peut contrôler à même le tableau. Cela permettrait aux enseignants et aux élèves, au moyen d’applications informatiques appropriées, de manipuler virtuellement certains éléments affichés sur le tableau. Alors qu’ils sont omniprésents depuis plusieurs années dans certains pays comme le Royaume-Uni (plus de 75 % des salles équipées), ils amorcent depuis peu leur apparition massive dans les salles de classe du Canada. Cette entrée fait d’ailleurs l’objet d’un certain débat public sur leur utilité réelle en contexte scolaire, notamment par rapport à leur coût important.

En général, ce qui est mis de l’avant, tant par les gouvernements que par les entreprises qui vendent de tels produits, c’est que les TBI sont susceptibles d’augmenter la réussite éducative ou scolaire des apprenants, (a) en améliorant la pratique pédagogique des enseignants, (b) en diversifiant la nature des ressources pédagogiques et (c) en augmentant l’interactivité entre les élèves et les objets d’apprentissage. Au-delà des discours du gouvernement et de certaines compagnies, ces impacts réels sont encore à vérifier de façon empirique, ce que nous souhaitons faire dans le cadre de cette importante recherche.

Objectif général

Analyser et comprendre l’usage et l’impact des TBI en contexte scolaire.

 

Objectifs spécifiques

 

  1. Décrire les usages, les avantages et les défis des TBI en contexte scolaire, pour (a) les enseignants et (b) les apprenants.
  2. Évaluer limpact des TBI sur la réussite scolaire des apprenants, selon le contexte dusage.
  3. Évaluer limpact des TBI sur la motivation scolaire des apprenants, selon le contexte dusage.
  4. Évaluer limpact des TBI sur la perception de compétence scolaire des apprenants, selon le contexte.
  5. Décrire le processus dappropriation des TBI (a) par les enseignants et (b) les apprenants.
  6. Décrire le rôle des TBI dans les changements (a) de pratiques pédagogiques des enseignants et (b) dans les façons d’apprendre des apprenants.

Méthodologie

Nous mènerons un des plus importants projets de recherche jamais réalisés au Canada sur les TBI en éducation. Avec des partenariats officiels auprès de 12 commissions scolaires, et 14 cégeps, ce sont quelque 4897 cas ou salles de classe qui participeront à notre projet de recherche. Cela représente plus de 5000 enseignants, 130 000 apprenants et 200 autres acteurs scolaires jouant un rôle-clé dans l’usage du TBI.

Pour atteindre les objectifs de cette importante recherche, quatre principales méthodes de collecte de données seront utilisées : l’entrevue, l’enquête par questionnaire, l’observation vidéographiée et la « capture vidéo d’écrans de TBI ». Cette 4e méthode, particulièrement originale et innovante, parfois à cheval entre l’observation et l’entrevue, consiste à enregistrer l’activité (verbale et informatique) des usagers lorsqu’ils utilisent le TBI.

Originalité, pertinence et impacts potentiels

Cette recherche est d’une grande pertinence scientifique et sociale. Sur le plan scientifique, tel que l’ont fait remarquer de nombreux chercheurs, il existe peu d’études rigoureuses sur l’impact réel des TBI, lesquels constituent une technologie récente mais également prépondérante en salle de classe, de sorte qu’il est nécessaire de forger une base de connaissances scientifiques à leur sujet. Sur le plan social, dans un contexte où de plus en plus de gouvernements ou d’institutions forcent l’achat de telles technologies, il semble plus que nécessaire de pouvoir fournir un éclairage scientifique aux acteurs des milieux de pratiques pour que ces derniers basent leurs décisions sur des résultats de recherche rigoureux.